lundi 3 janvier 2011

PHENOMENOLOGIE > Immanence

Les auteurs phénoménologues ont entamé une ouverture vers l'immanence, à contre-courant de la position occidentale extériorisante et en procédant par dérivation. Il convient de parachever cette démarche en la radicalisant : glisser de l'invisible transcendant dans un processus immanent où l'invisible est à même le visible et où le visible est illuminé de l'intérieur. La voie européenne devra plus précisément penser le visible dans l'invisible de la pensée. (1997)