lundi 10 janvier 2011

FOLIE > Donation

Une pensée inventive scientifique suppose la réduction-donation, tandis que la folie se prive de tout travail de réduction et déforme la donation en affection brute. Le psychotique est possédé par l'absolu mais il n'invente rien en l'absolu ; il effectue d'emblée l'affect et réalise (étrangement) dans ce monde ce qui devrait régner dans l'immensité, simulant en extériorité la science première du monde de la vie. (1997)