dimanche 1 mars 2009

PROREFERENCE > Apposition

Le réel interne est proréférent absolument, et non rétroréférent à la philosophie. Autrement dit, le réel ne fait pas partie de ces lois d'objets dans la philosophie qui rétroréfèrent à la philosophie. La proréférence implique une ascendance de pensée, vers un paradigme de référence non saisissable au moyen d’un discours prédicatif. Une instance proréférentielle existe, c’est le theoros ou la protophore travaillée par la structure d'Einfühlung européenne.

Il n'y a pas de « rapport » quand on va analectiquement de theoros à philosophie, de même qu'il n'y en a pas de europe à philosophie. L'apposition forme une trouée absolue sans utiliser la médiation prédicative. Pour dégager la structure appositive, il faut repérer ce qui fait trouée dans la philosophie en tant que réel - le réel de la philosophie mais non pas dans la philosophie. Fait réel une instance qui relaiera celle du theoros et dont la preuve est épreuve.

Ce qui s'éprouve en ce siècle est l'Einfühlung universelle et réelle de la trouée, de sorte que la pratique du philosophique est pulvérisée. Enonçons alors que le XXè siècle est la trouée même comme réel. Philosophie se voit ainsi apposée à XXè siècle européen. Il y a donc deux XXè siècles : celui de la culture, historique, et le XXè siècle comme le réel (de la philosophie), ou proréférence, tandis que le XXè siècle culturel lui est apposé.

En résumé, la philosophie est fondée par essence dans un dimensional proréférentiel : le XXè siècle réel, compris lui-même en le dimensional européen. Et le nerf de la preuve comme "éprouver dans le prouver" ressortit au theoros empathique. (1990)