jeudi 4 décembre 2008

IN > Un

L'Un désigne le réel tel quel, en dehors de toute réduction phénoménologique ou autre opération excisive. Mais, au-delà de ce qu'il indique négativement et inductivement (le seuil du désigné, au-delà duquel les excisions n'ont plus cours, à poser-et-supprimer immédiatement), l'Un évoque la tenue dans une apparence interne qui mérite plutôt le nom d'In. Si l'Un est le nom absolu du réel, l'In désigne sa "substance" pure, soit l'interne. L'In profite du sacrifice opéré (encore ) par l'Un en tant que simple mot ; l'In est aussi, et réellement, co-naissance au réel. (1990)