jeudi 20 novembre 2008

EUROPANALYSE > Démonstration

Il convient de démontrer les transformations d'analyses-en-synthèse en synthèses-d'analyse, dans le sens d'une refondation de la phénoménologie. L'élément démonstratif chez Husserl est l'adéquation entre intuition et donation et donc l'ajustement de la méthode éidétique avec la méthode constituante. Or Husserl s'en tient à une version grecque et pré-mathématique du démontrer qui consiste, dans les deux cas, à poser un objet préalablement visualisé et extrait d'un horizon indistinct, puis à l'exhiber à titre de preuve. L'europanalyse rompt avec ce procédé de démonstration par objectivation visualisante, pour chercher plus en profondeur, sur le terrain husserlien lui-même, une preuve par le vécu. Il existe en effet entre le vécu et le signifier une relation interne originaire, non visualisable, à partir de laquelle l'adéquation entre intuition et donation apparaît comme une déformation déjà complexe et externe. Ainsi la temporalité, présentée à tort par Husserl comme l'essence de l'homme, se résume ici à un éprouvé temporel chargé de rendre le sens à-vif dès avant la conscience et donc toute temporalisation (qui est essentiellement rapport au monde). (1990)