lundi 17 novembre 2008

ECRITURE > Invention

On distingue la grammaire, qui règle les contacts entre les mots dans l'espace, et l'engrammatique qui est la science du contact-en-tact. Celle-ci renvoie les synthèses grammaticales à une épaisseur analytique réelle. L'écriture inscriptive ou la mystique de pensée ne sont nullement réflexives : l'ingénieux se remplit en se vidant, et plus précisément s'in-cline en se versant en arrière, selon un processus d'inspiration (Erhebung) qui comprend toujours les deux phases d'aspiration (Hebung) et d'expiration (Aushebung). Autrement dit l'écriture inventive procède cliniquement (anaklitos, c'est se reverser en arrière) et non prospectivement. Cette structuration reprend plus généralement les lois de différenciation stéréonomique qui caractérisent l'intégralisation, processus opposé l'intégration philosophique. Existe une intégrale de pensée en épaisseur faisant figure de zigzag, à l'opposé du cercle réflexif des philosophes et différent du trait des déconstructeurs. En l'occurrence l'oeuvre publiée de 1982 à 1994 forme un même zigzag d'écriture inventive, conciliant la profondeur engrammatique avec une nécessaire exigence communicationnelle. (1999)